• L'adieu pour Nan Chan. Comme la montagne... énorme!

     

    DER ABSCHIED, un extrait du texte traduit :

    "Il descendit de cheval et lui tendit la coupe de l'adieu. Il lui demanda où il allait et pourquoi cela devait être ainsi.
     Il parla, et sa voix était voilée :
     Toi mon ami, sache que sur cette terre, le bonheur ne m'a pas souri ! Où vais-je ? je vais, je m’en vais errer dans les montagnes.
     Je cherche le repos pour mon cœur solitaire."
     

     Et toujours pour en savoir plus... et bien sûr...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :